Fandom

Mon appréciation

6 Qualité de l’intrigue

7 Cohérence du schéma narratif

8 Respect du genre

4 Appréciation de la trame narrative

Prenez note que 10 est excellent et 0,médiocre.

Coucou tout le monde! Aujourd’hui, je vais vous parler du roman Fandom qui a beaucoup fait parler de lui sur Internet. Il a été écrit par Anna Day et publié aux éditions PKJ, mais pour ma part je l’ai lu en anglais, donc ma version a été publiée chez Scholastic. Cette lecture a aussi été ma première lecture commune avec d’autres blogueuses/bookstagrameuses et ce fut une belle expérience pour moi. Je vous en parle plus en détail plus loin dans l’article

Le livre et le film dystopique La Danse des pendus est une véritable obsession pour Violet, son frère Nate et Alice, une de ses meilleures amies. Dans cette histoire, les Impas, des humains ordinaires, sont opprimés par les Ingas, ces humains modifiés génétiquement pour être parfaits. Rose est une Impa faisant partie de la résistance et son plan est de charmer le beau Willow, un riche Inga. Après de multiples revirements de situation, elle réussit à déclencher une rébellion alors que Willow lui déclare son amour lors de sa pendaison. Avec leur amie Katie, les trois amis se rendent au Comic-Con dans l’espoir de rencontrer l’acteur jouant Willow. Brusquement, ils sont projetés dans l’univers de La Danse des pendus et condamnent Rose à mort par inadvertance. Alors qu’ils découvrent que la réalité est beaucoup plus rude que dans le film, les amis tenteront de trouver un moyen pour retourner dans leur univers. Violet prendra la place de Rose, mais ce n’est pas tout ce que ça prend pour devenir une héroïne de roman… Comment sont les véritables personnages de La Danse des pendus? Violet réussira-t-elle à remettre le récit sur le bon chemin? Sera-t-elle capable de charmer Willow? Comment sont-ils arrivés dans l’univers d’un livre? Seront-ils capables de s’en sortir?

Je dois vous avouer en commençant que je manque déjà de mots pour décrire la singularité de ce livre. Premièrement, il faut dire que j’avais beaucoup d’attentes : je l’avais moi-même repéré en surfant sur le site de PKJ, puis je l’avais vu passer de multiples fois sur Instagram accompagné de louanges. Parfois, toutes ces appréhensions créent ce que j’appelle un effet contre-wow (l’effet wow étant ne pas avoir d’attentes et beaucoup apprécier). En effet, plusieurs choses mon chicoté durant ma lecture. Le début dans le monde réel est assez rapide, mais il ne constitue qu’une mise en situation et je trouve que cela transparaît trop dans les actions des personnages. Les explications se poursuivent une fois arrivé dans le «canon», comme Violet surnomme l’histoire, et le début tombe tout à fait à plat. J’ai eu beaucoup de difficulté à rentrer dans l’histoire, et cette première mauvaise impression s’est poursuivie presque tout le long du livre. Les personnages me semblaient très distants et les rebondissements, prévisibles. J’aurais pu vous dire comment cela allait finir (sans les détails, bien sûr, car j’ai quand même apprécié l’aspect «surprise» de la fin) dès le départ. Aussi, je trouve un peu triste que l’auteure ait gâché une histoire comme celle de la Danse des pendus. Oui, je sonne un peu cliché, mais je suis du type dystopie (sauf quand c’est limite du plagiat de schéma narratif, vous savez de quoi je parle) et le canon en lui-même m’aurait très probablement plu si cela avait été un vrai livre. De quoi dire que d’ajouter Violet et ses amis ne fait que gâcher une bonne idée. Aussi, cette «double intrigue» m’a donné l’impression de mettre un mur entre l’intrigue, les personnages et moi : je suis restée hermétique à leurs émotions. Bon, c’est vrai, j’ai quand même aimé quelques trucs à propos de ce livre. Quelques passages à partir de la moitié du roman ainsi que la fin m’ont plu, j’étais assez entraînée dans ma lecture. Je suis loin de dire que c’était addictif, simplement j’ai compris pourquoi certains ont pu apprécier. De plus, l’aspect fanatique des personnages pourrait en intéresser plusieurs (dont moi avant de commencer ma lecture), plus précisément les grands lecteurs, car on comprend totalement cette situation. Quant à l’anglais, je n’ai pas eu trop de difficultés, évidemment j’ai cherché quelques mots, mais la qualité de la langue ne me semblait pas des plus élevées (même que certaines répétitions m’ont énervée). Bref, ce fut une lecture assez intense puisque je voulais tout de même la finir pour vous donner mon avis, toutefois je ne recommande pas vraiment. 

Pour ce qui en est de la LC, j’ai aimé partager mon avis en direct de ma lecture et recevoir aussi celui d’autres lectrices. Je vous laisse des liens vers leurs blogues/Instagram pour aller voir ce qu’elles en ont pensé en détail. J’espère que vous aurez une meilleure prochaine lecture que moi!

Anne

@my.little.book.world

@la_passion_des_livres

@passionsdunevie

@wingardiumleviosa_book__

@nolubook

@bloombook_

@chroniquesdekellen

@tea_plaid_books

1 Commentaire

  • avatar Lucie P. Gosselin dit :

    Quelle histoire!Qui me semble difficile à suivre pour entrer dans l’histoire…Avec ces impas et ces incas…Ça sûrement dû être quand même intéressant de comparer le film par rapport au livre…Il y a toujours une différence entre les deux.Je ne connaissais pas ces deux noms mots…Grâce à toi, j’apprends quasi à chaque fois que je lis tes critiques.
    Ta cotation est plus basse que d’habitude mais je remarque toujours ta belle écriture… Bravo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *