Entre chiens et loups tome 1

Bonjour tout le monde! Aujourd’hui, on se retrouve pour mon avis sur Entre chiens et loups par Malorie Blackman. Il s’agit d’un livre que j’avais lu il y a de très nombreuses années, à peu près à la même époque qu’Hunger Games. Une amie me l’avait prêtée et j’ai le vif souvenir de l’avoir dévoré. Fast forward à aujourd’hui, je l’ai retrouvé en librairie d’occasion (vous savez à quel point j’adore acheter mes livres en usagé) et j’ai décidé de l’acheter pour en faire une petite relecture. Sept ou huit ans plus tard, est-ce que j’aime toujours?

Tout oppose Callum et Sephy. Bien qu’ils aient grandi ensemble – lui accompagnant sa mère au travail chez la riche famille – ils n’appartiennent pas au même monde. Lui est Nihil : il a la peau blanche, il est pauvre et opprimé par les Primas à la peau foncée, les riches et puissants de la société auxquels Sephy appartient. Séparés par les aléas de l’adolescence, Callum aura un jour la chance d’intégrer le collège complètement prima où Sephy étudie. Cette incursion chez l’ennemi ne sera-t-elle pas la source de nouvelles tensions? Que se passera-t-il lorsque Callum et Sephy tomberont amoureux? Quel est ce groupe de pression auquel la famille de Callum participe? L’amour est-il plus fort que la race?

Ma relecture d’Entre chiens et loups n’a définitivement pas été décevante. À l’époque (j’étais beaucoup plus jeune, on s’entend, et c’était dans mes premiers romans YA), ce livre avait été un coup de coeur intersidéral. Aujourd’hui, je ne peux pas en affirmer autant, mais je vous assure que cela a relevé bien de mes attentes. J’ai également compris l’histoire plus en profondeur, mais comme on peut le comprendre assez facilement, la maturité n’y est pas pour rien non plus!

Dans ce livre, on aborde donc le sujet du racisme de façon inversée à notre monde à nous. Même si la situation est poussée à l’extrême par rapport à, par exemple, le Québec (attention : je ne dis pas, loin de là, qu’il n’y a pas de racisme au Québec. Je souligne seulement que la situation dans ce livre est bien pire que ce que nous vivons), elle est définitivement une lecture choc qui vous fera réfléchir sur le sujet. Je suis d’avis qu’il n’y a rien de mieux qu’un bon livre pour nous éduquer sur des sujets importants, surtout lorsque c’est un devoir de notre part d’accomplir cet apprentissage par nous-même. Autrement dit, ce livre est porteur d’un message très fort qui en fera réfléchir plus d’un. Je pense également que ce dit message a beaucoup plus résonné en moi qu’il y a six ou sept ans!

Lors de ma première lecture de ce roman, je n’avais pas du tout réalisé que les personnages principaux avaient 15 et 16 ans pendant la majorité de l’histoire. C’est probablement juste ma mémoire qui a altéré l’impression de maturité des personnages, car j’étais il y a quelques années beaucoup plus loin de cet âge qu’aujourd’hui (en fait, je ne sais pas si je peux dire que j’en suis loin puisque je l’ai). Durant toute ma lecture, j’ai trouvé très drôle de revivre cette histoire d’amour entre adolescents qui m’avait tant charmée dans le passé! Bien que je suis encore d’avis qu’elle est très bien réalisée et qu’elle apporte beaucoup à l’histoire, je ne vous cacherai pas qu’après avoir lu des centaines de romans YA de plus, elle n’est pas non plus la plus originale au monde. En d’autres mots, ce qui pour moi a un jour été la romance du siècle s’est révélée à être une belle romance, mais pas mal comme on en lit souvent dans le genre.

En fait, je crois que pour tous les aspects de ce livre, j’ai eu le même petit effet de “désillusion” qui a retiré la charmante brume de mes souvenirs (et de mes impressions d’enfant). Entendez-moi bien, je trouve encore que les personnages, la construction de l’histoire ou les thèmes abordés sont de haute qualité, seulement je n’ai pas ressenti le sentiment du coup de coeur. Ce roman figure encore à ce jour parmi ma liste de livres addictifs et impossibles à lâcher, et j’ai très hâte de commencer le deuxième tome, mais je ne suis pas prête à affirmer que c’est un cinq étoiles. Je vous recommande à 100% et j’ai hâte d’avoir de vos nouvelles!

L’avez-vous lu (récemment ou non)? Dites-moi dans les commentaires ce que vous en avez pensé!

Anne

P.S. : Je dis ça comme ça, mais même si j’ai moi-même lu ce livre enfant (je suis une lectrice précoce, je le sais, ne le dites pas à ma mère), je ne conseille pas tout à fait! Conseil d’amie 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *