Dualed tome 1

Mon appréciation

8 Qualité de l’intrigue

6 Cohérence du schéma narratif

7 Clarté du texte

9 Respect du genre

8 Appréciation de la trame narrative

Prenez note que 10 est excellent et 0, médiocre.

Coucou tout le monde! Aujourd’hui, je vous présente ma dernière lecture avant celles du Salon du Livre. Il s’agit de Dualed tome 1 par Elsie Chapman aux éditions Lumen (peut-on parler de cette couverture?). Voici donc sans plus tarder le résumé de cette dystopie :

Depuis que Kersh est en guerre avec le reste du monde, ses citoyens sont formés pour être des guerriers en cas d’attaque. Pour ce faire, un double identique est créé pour chaque enfant, un alter ego parfait, un Alt. Entre l’âge de dix et vingt ans, ces clones sont « activés » : ils ont trente et un jour pour tuer leur double et s’accomplir dans la société ainsi formée des plus forts. West Grayer, adolescente de quinze ans, attend son activation depuis toujours. Toutefois, sa vie a dérapé lorsque toute sa famille est décédée. Sa seule bouée est Chord, le meilleur ami de son frère, qu’elle souhaite à tout prix protéger d’elle-même et de ses sentiments. En effet, le jour de son activation, tout son monde est remis en question. Comment réagira-t-elle lorsqu’elle verra une autre West devant elle? Comment l’adolescente choisira de s’entraîner pour cette traque meurtrière? Qui sont les chasseurs? Que se passe-t-il entre Chord et elle? Qui de West ou son Alt tuera l’autre en premier?

Je vous avoue avoir trouvé cette lecture assez bonne. En fait, on m’a donné ce livre en cadeau : la personne ne pensait pas le lire et s’est dit que c’était mon genre de livre (merci, et oui tu as raison 😉 ). Bref, le résumé m’a accrochée et je me suis rapidement lancée dans cette lecture bien spéciale. Pour commencer, l’univers est original et très intéressant. Notez ici que je parle bien de l’universL’idée des Alts est nouvelle (en tout cas, c’est un départ de dystopie que je n’avais jamais vu) et bien exploitée tout au long du récit. Le suspense grimpait jusqu’à son apogée à la fin du livre et je vous assure que mon rythme cardiaque a du s’accélérer de nombreuses fois au cours de cette lecture. Je crois d’ailleurs que ces deux derniers points sont les meilleurs aspects du livre. Je ne pouvais pas m’arrêter de le lire! Toutefois, un élément en particulier m’a fait tiquer. West, le personnage principal, est un cliché sur deux pattes. Je vous le jure, je pouvais deviner ce qu’elle allait faire (par rapport aux autres personnages *clin d’oeil*) dix pages à l’avance. Par contre, ma réaction par rapport à elle est peut être dûe au fait que je n’en suis pas à ma première dystopie, ni à ma cinquantième. Je sais ce qui fonctionne et quels sont les schémas habituels de ce genre… C’est pourquoi ceci n’est pas un point négatif majeur à mes yeux puisque tous ceux qui n’ont pas lu autant de dystopie que moi dans les dernières années ne seront peut être pas dérangés. De plus, il y a quelques retours dans le passé dans ce livre et ils sont amenés brusquement, ce qui a réduit la cohérence de l’histoire à ces moments. J’ai également retrouvé une coquille dans ce livre. On dirait que c’est la mode ces temps-ci! Bref, rien de trop important ne m’a dérangée dans cette lecture, j’ai même passé un très bon moment. Si vous êtes à la recherche de suspense, je vous recommande ce livre. Je crois qu’il m’a donné le goût de lire d’autres livres qui véhiculent des émotions plus « stressantes »! Dites-moi en commentaires si vous avez lu ce livre et ce que vous en pensez. On se reparle bientôt, d’ici là je serai présente sur mon Instagram.

Anne

1 Commentaire

  • avatar Lucie P. Gosselin dit :

    Curieuse histoire que me semble compliquée…

    Que je ne serais pas tentée de lire…Malheureusement Anne….

    Belle critique encore. longue et si bien composée…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *