Du haut de mon cerisier

Mon appréciation

8 Qualité de l’intrigue

8 Cohérence du schéma narratif

10 Clarté du texte

9 Respect du genre

8 Appréciation de la trame narrative

Prenez note que 10 est excellent et 0, médiocre.

Bonjour tout le monde! Aujourd’hui, je vous reviens avec la critique du tout petit roman intitulé Du haut de mon cerisier. Il a été écrit par Paola Peretti et publié aux éditions Gallimard Jeunesse. Voici son résumé :

Mafalda est une petite fille pratiquement comme les autres. En effet, elle est atteinte d’une maladie incurable qui la rend aveugle petit à petit. Au fil du temps, le brouillard dans ses yeux l’empêche de voir correctement le cerisier dans la cour de son école : c’est l’une des choses sur sa liste qu’elle ne pourra plus faire lorsqu’elle sera dans le noir. Entourée de ses parents, de son nouvel ami Filippo et de la surveillante Estella, Mafalda va devoir apprendre à vivre sans voir. Pourra-t-elle déménager dans son cerisier? Trouvera-t-elle son essentiel?

Le roman Du haut de mon cerisier est définitivement un roman plus jeunesse que ce que je lis habituellement, mais je ne l’ai pas moins aimé pour autant. Tel que promis sur la quatrième de couverture, j’ai trouvé que le tout était amené de façon très poétique : puisque c’est raconté par un enfant, on voit la situation d’une perspective différente. En effet, l’authenticité des propos a pour résultat que la douce lecture est appropriée autant pour les plus jeunes que pour les moins jeunes. D’un côté, les enfants auront la chance de tout comprendre, et de l’autre, les plus vieux pourront voir la philosophie derrière cette histoire. Selon moi, c’est ce qui fait de Du haut de mon cerisier un livre léger, qui se lit comme un conte, mais qui est beaucoup plus profond et touchant qu’on pourrait le croire.

Tout au long du récit, la vue de Mafalda diminue et l’enfant doit s’y habituer. L’évolution psychologique de celle-ci est marquante, notamment parce qu’elle voit sa maladie d’un oeil très différent au début et à la fin. De plus, on voit sont entourage changer autour d’elle et tout cela contribue au réalisme du récit. Les personnages font très vrais et m’ont même arraché une larme dans les dernières pages. De quoi dire qu’il m’ont touchés…

En conclusion, Du haut de mon cerisier est un doux roman jeunesse dont je recommande la lecture. Si vous aussi vous avez lu ce livre, ou si vous voulez le lire, vous pouvez toujours me le laisser savoir en commentaires! D’ici ma prochaine critique, n’oubliez pas d’aller me suivre sur Facebook ou Instagram, le tout est lié dans la barre noire juste en haut! Bonne lecture!

Merci à Gallimard Diffusion Jeunesse pour l’envoi de ce roman!

Anne

1 Commentaire

  • avatar Lucie P. Gosselin dit :

    Quelle belle histoire ce doit être à parcourir….Triste quand même….

    Histoire pour toutes les générations car perdre la vue, c’est énorme dans une vie…Avec ce grand changement dans la vie de tous les jours….Une réadaptions qui doit être difficile….

    Je réalise que cette histoire t’as très émue, due à ta grande sensibilité. Tu prends tes lectures très à coeur..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *