Dividing Eden tome 1

Mon appréciation

5 Qualité de l’intrigue

6 Cohérence du schéma narratif

6 Clarté du texte

9 Respect du genre

6 Appréciatione de la trame narrative

Prenez note que 10 est excellent et 0, médiocre.

Salut tout le monde! Aujoud’hui, je vous présente le premier tome de Dividing Eden par Joelle Charbonneau. En fait, avant de commencer ma lecture, je pensais que ce n’était pas une série, mais bien un seul livre. Je me disais aussi, à la fin, que l’histoire ne trouvait pas de solution rapidement! Quand j’ai vu le «À suivre» cela a pris tout son sens. Voici donc le résumé de cette histoire.

Le royaume d’Eden est gouverné par le roi Ulron. Malheureusement, le pays est en guerre depuis des années. Le roi et son fils héritier, Micah, sont donc souvent à l’extérieur du château. Les seuls membres de la famille royale qui restent au palais sont la femme du roi, Carys, la princesse, ainsi que son frère jumeau, Andreus. Ce dernier est depuis toujours passionné par la science derrière les moulins qui produisent la lumière nécessaire, en hiver, pour repousser les féroces xelozhis. Toutefois, le peuple croit plutôt en la magie du vent et de ses dieux pour allumer leurs lumières. Un jour, la garde du roi et de Micah revient avec les corps morts de ces derniers dans leurs bras. Rapidement, les jumeaux sont désignés comme la succession au roi. Pour les départager, le Conseil organise un tournoi dans lequel le frère et la sœur, qui s’aiment et n’ont jamais pensé à être couronnés, devront s’affronter. La prophétesse d’Eden, autrefois promise à Micah, s’allie en quelque sorte avec Andreus, qui est amoureux d’elle. Quant à Carys, elle accepte malgré elle le soutien d’Errik, un noble venu de loin. Bien que la princesse ait toujours protégé son frère qui est supposément maudit, les événements les sépareront dans la compétition. S’aimeront-ils toujours? Qui gagnera la compétition? Pourquoi Micah et le roi sont-ils morts? La prophétesse est-elle réellement honnête? Un complot se dresse-t-il pour faire montrer un certain Garret sur le trône? Qui sera soutenu par le peuple? Qui raconte la vérité

Je suis très mitigée par rapport à ce livre. En effet, le début est d’une lenteur extrême. La mise en situation prend environ 130 pages alors que le livre en fait 260! L’action était, durant la première moitié, trop peu présente à mon goût. Aussi, cette longueur m’a donné l’impression que les informations divulguées pour «mettre en situation» étaient répétées. Malgré cela, les détails-clés n’étaient pas très clairs. Je n’ai toujours pas vraiment compris, même après avoir fini ma lecture, qu’elle était la vraie histoire entourant le passé du prince… De plus, je n’ai pas beaucoup aimé les personnages. En fait, pas tous : surtout Andreus. Il se fait trop facilement berner par les autres, il croit les inconnus plutôt que sa sœur, il trouve qu’elle n’en fait pas assez même si elle le protège toujours sans compter qu’il est un affreux coureur de jupons! Non, mais! Carys s’est déjà fait fouetter à plusieurs reprises durant sa vie pour des erreurs qu’elle a dû commettre pour cacher la malédiction de son frère et le pauvre ne s’en rend même pas compte. Quant à elle, Carys fait tout pour mettre son frère sur le trône même si c’est lui qui est maudit… Exaspérant. Toutefois, je dois avouer que j’ai beaucoup aimé, même adoré la deuxième partie du livre. Enfin, la compétition a commencé et les événements se sont enchaînés. L’intrigue n’est pas des plus originales, mais je me laissais surprendre par les rebondissements. Je me suis beaucoup plus attachée à Carys, même si a posteriori je ne l’ai pas beaucoup aimée, et je n’avais qu’une envie : savoir la suite. Alors que cela m’a pris plusieurs jours à lire la moitié précédente, j’ai dévoré le reste en un jour! Finalement, j’ai apprécié le fait que la fin nous garde en haleine. Cela m’a donné le goût de lire le prochain tome… même s’il n’est pas encore publié. C’est quand même étrange, puisque je n’aurais pas recommandé cette lecture si je m’étais arrêtée au milieu! Maintenant, je vous dirais que cela pourrait convenir aux gens qui aiment la lenteur. Mais bon, ce n’est pas mon cas! Et vous l’avez-vous lu? Si oui, dites-moi ce que vous en avez pensé, ça m’intrigue!

Anne

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *