Cursed tome 1

Coucou tout le monde! Aujourd’hui, je vous reviens avec une lecture très anticipée de l’automne. Il s’agit de Cursed par Frank Miller et Thomas Wheeler. Voici le résumé de cette réécriture de la légende de la Table ronde :

À sa mort, la mère de Nimue remet à sa fille l’épée du pouvoir. Elle lui confie la tâche de la ramener à Merlin l’Enchanteur. L’adolescente, ayant la capacité de communiquer avec les Invisibles, fait partie du peuple des Faë, qui fait l’objet du massacre par les Paladins rouges. Aidée du faux chevalier Arthur et de sa soeur Morgane, elle tentera de rejoindre le sorcier déchu et coincé dans des jeux de pouvoirs. Nimue sera-t-elle capable de conserver l’épée malgré la convoitise du roi Uther et des Paladins? À qui Merlin prête-t-il allégeance? Que se passe-t-il entre Arthur et Nimue? Celle-ci réussira-t-elle à protéger les derniers survivants Faë? 

J’ai bien aimé lire Cursed. Au départ, j’étais assez impressionnée par cette bonne brique, mais cela s’est révélé une lecture fluide et agréable. J’ai beaucoup apprécié la trame narrative, même si c’est le genre de quête « classique » dans un fantasy. N’ayez pas peur, ce n’est pas du tout tombé dans le cliché étant donné que chacun des éléments était un peu tordu, pris d’un angle original et différent ou bien poussé à l’extrême. Au final, l’aspect classique et l’aspect renouveau ont fait que ce livre combine le meilleur des deux mondes. J’étais investie dans le récit et la montée d’adrénaline finale a failli avoir raison de moi!

J’ai également adoré l’univers et l’ambiance de ce roman (oui, je ressors encore mon ambiance. Mais que voulez-vous! Cela fait partie des mes particularités préférées des livres). Le peuple des Faë était tout simplement charmant, et les combats, terrifiques! D’ailleurs, je vais vous faire une petite confidence : j’adore les guerres, les batailles sanglantes et la violence en général dans les romans fantasy de ce genre. Oui, je suis un peu bizarre, mais je vous assure que ça se limite au domaine de la fiction! Eh bien, dans Cursed, j’ai été servie. Cela a grandement contribué à l’atmosphère de ce livre qui non seulement était addictive, mais qui était sombre, décalée et sanglante. Si vous êtes une âme sensible, j’espère que vous avez compris le message! Toutefois, si vous êtes comme moi, vous en aurez pour votre argent. D’autant plus que l’histoire et magnifiquement agrémentée des illustrations de Frank Miller. Le look carré et brut est aussi un facteur qui fait de ce livre une oeuvre unique (et bien sûr, un facteur important dans la création de l’atmosphère). Au début, je n’étais pas trop fan de ce style, mais plus j’avançais dans ma lecture, plus je trouvais que c’était tout à fait ce dont j’avais besoin. J’avais hâte de voir comment l’artiste avait imaginé les scènes du roman! C’est décidément un plus à ce livre et je crois que vous savez à quel point j’aime lorsqu’il y a des images dans un roman!

Par contre, je ne peux pas dire que j’ai tout aimé dans Cursed. Premièrement, j’ai senti que la romance y avait été mise un peu par convention. Malheureusement, cela ne l’a vraiment pas fait pour moi. C’était très instant love et je n’ai pas senti de réel attachement. En fait, j’aurais préféré qu’on y mette une bonne dose d’attention de plus, ou alors pas du tout, car c’était dans un bizarre entre-deux. De plus, j’ai trouvé que les quelques dernières pages étaient légèrement décevantes. Malgré tout, je garde un excellent souvenir de Cursed, car ce n’est vraiment pas grand chose. Cette réécriture est réellement bien racontée et donne envie de lire plus de ce duo d’auteurs. Je suis convaincue que tous les amateurs des légendes arthuriennes seront charmés comme je l’ai été. Une Table ronde décalée et féministe, en plus, c’est vraiment original et dans mes cordes. Cela me donne envie de lire d’autres livres sur ces thèmes! Dites-moi en commentaires si vous avez envie vous aussi de lire Cursed 🙂

En librairie dès le 23 octobre.

Merci beaucoup à Gallimard Diffusion Jeunesse pour l’envoi de ce roman!

Anne

Très bonne lecture! Je recommande fortement 🙂

1 Commentaire

  • avatar Lucie P. Gosselin dit :

    Cette histoire me rappelle de beaux souvenirs, ma jeunesse en fait…

    Avec Le Chevalier Arthur. la Table ronde, Merlin l’enchanteur….Mais c’est du passé à présent pour moi…Mais, j’aime tellement tes belles critiques avec toujours ce beau français, je dirais parfait…Quels talents tu as…Pour aller loin dans la vie…

    En lisant tes critiques, j’ai une bonne idée de l’histoire….C’est un beau moment pour moi de parcourir tes critiques. je relaxe et je suis un peu avec toi…

Répondre à Lucie P. Gosselin Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *