Chroniques du bout du monde : Trilogie du Quint tome 2

Mon appréciation

6 Qualité de l'intrigue

7 Cohérence du schéma narratif

9 Clarté du texte

10 Respect du genre

7 Appréciation de la trame narrative

Prenez note que 10 est excellent et 0, médiocre.

Bonjour tout le monde! Je sais que je n’ai pas publié depuis longtemps, mais me revoilà! Je crois que dans les prochaines semaines, puisque je suis très occupée et que j’ai donc moins de temps pour lire, les critiques seront moins rapprochées. Mais n’ayez crainte, je ne vous oublie pas! Alors voici sans plus tarder l’histoire de ce livre écrit par Paul Stewart et illustré par Chris Riddell.

C’est l’heure du changement sur le haut rocher flottant de Sanctaphrax. Le Dignitaire suprême Linius Pallitax vient de décéder. Sa fille, Maria, est directement envoyée à Infraville chez de la famille éloignée et exécrable. Pour couronner le tout, un hiver terrible est tombé sur le monde de la Falaise. Ce ne sont pas de bonnes nouvelles, car le froid fait perdre le nord à la pierre sacrée permettant de retenir le rocher de la ville céleste. À chaque nouveau coup de vent, la chaîne qui relie Sanctaphrax à Infraville se tend plus et fait menacer un envol. De son côté, Quint a été accepté à l’Académie de Chevalerie avec comme mentor l’un des deux Dignitaires Suprêmes jumeaux, le professeur de Lumière. Avec lui étudie le vilain Vilnix, qui fait tout pour le surpasser. Alors que Maria s’ennuie à Infraville, Quint apprendra à devenir un Chevalier alors que même au cœur de l’Académie des complots et des magouilles font rage. Hax Vostilix, qui y détient beaucoup de pouvoir, envoie sans cesse des chevaliers en attente chercher le phrax sacré pendant de supposées Grandes Tempêtes où celui-ci se forme. Deux camps se créent et les hostilités sont imminentes. Quelle est la solution au refroidissement du rocher flottant? Qu’est-ce que Vilnix prépare? Comment Hax Vostilix va réagir face aux problèmes?

J’ai aussi aimé ce livre, mais j’ai moins apprécié le fait qu’on semble avoir oublié le premier tome. Certes, les personnages ont encore les liens créés durant celui-ci, mais on n’y fait référence que quelques fois et ça donnait l’impression que rien ne s’était passé. De plus, le véritable problème de l’intrigue prend du temps à se révéler. J’ai aussi trouvé qu’il y avait un drôle de rythme avec les chapitres et la distribution des personnages qui y sont incarnés. Toutefois, je trouve que le monde de la Falaise est très bien élaboré et c’est ce qui rend le livre accrocheur. Bref, le premier tome était meilleur.

Anne

2 Commentaires

  • avatar Lucie p.Gosselin dit :

    Je viens de lire La chronique du bout du monde. Encore une belle histoire.J’imagine que l’illustration de Chris Riddell est très belle. Ce doit être curieux un rocher flottant…La pauvre Maria envoyée à Infraville…Elle a beaucoup de problèmes…Complots, magouilles…Cette recherche du phare sacré.Deux camps, hostilités…Beaucoup de questions à la fin….Ta critique est très belle et je comprends que tu sois restée accrochée à cette histoire. Drôles de noms de villes…Est-ce que ces villes existent vraiment?….Lulu X

    • avatar Anne Larouche dit :

      Je trouve que les dessins sont corrects, mais ils vont bien avec l’ambiance du livre et c’est un bel ensemble au final. Évidemment, cette ville sur un rocher flottant n’existe que dans le livre, mais je me plais toujours à imaginer ce que cela serait dans la réalité…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *