Carry On

Salut tout le monde! Aujourd’hui, je vous reviens avec mon avis sur le roman Carry On par Rainbow Rowell. Si vous connaissez le roman Fangirl de la même auteure (lien vers mon avis ici), vous saurez que le personnage principal écrit une fanfiction tout au long de l’histoire. Après avoir vu le succès de Fangirl, Rainbow Rowell a décidé de poursuivre l’histoire de Simon et Baz, qui étaient alors seulement des personnages fictifs-fictifs. Voici donc le résumé de Carry On, qui est devenu un roman en lui même :

Simon Snow est destiné à sauver le monde des mages, même s’il n’a rien d’un Élu. À la rentrée de sa dernière année à l’école de magie de Watford, sa petite amie rompt avec lui, son mentor et protecteur l’évite et son colocataire probablement vampire a disparu. Bien que ce dernier soit son pire ennemi (après le Humdrum, évidemment), Simon est bouleversé par son absence. Surtout lorsque le fantôme de la mère de Baz vient le visiter pour résoudre le mystère de sa mort. Où est passé Baz? Que fera Simon lorsqu’il sera de retour? La mort de la mère de Baz est-elle en lien avec le Humdrum? Le Mage viendra-t-il en aide à son protégé? Baz s’embarquera-t-il dans l’aventure? Simon sauvera-t-il le monde des mages de la menace du Humdrum?

Carry On a été un coup de coeur pour moi. Je ne vous cacherai pas que lors de ma lecture de Fangirl, j’avais lu les premiers passages de Carry On (les chapitres alternaient : l’histoire de Cath, puis l’histoire qu’elle écrivait), mais j’avais trouvé que c’était vraiment hors contexte et décousu. À la moitié du livre, j’ai donc abandonné l’histoire de Simon et Baz et je n’avais lu que celle de Cath. J’ai donc commencé ma lecture de Carry On sans aucune référence, je ne connaissais les personnages que de noms. Et cela a été époustouflant.

Carry On est une bonne brique de fantasy. On rentre très lentement dans l’histoire et le placement de l’intrigue ne se fait pas avant la moitié du roman. Bien que cela puisse en énerver certain, j’ai trouvé que la longueur et le rythme du livre étaient parfaits. On prend vraiment le temps de découvrir l’univers des mages et les personnages. C’est un peu comme si on alliait un fantasy très bien construit avec une histoire de contemporain. Les personnages sont accessibles, attachants et surtout authentiques. On peut vraiment s’identifier à eux même s’ils vont à Watford. École qui n’est pas sans rappeler Poudlard, évidemment : c’était le but.

Dans Fangirl, la fanfiction qu’écrit Cath est à la base inspirée de Harry Potter (c’est vraiment évident et c’était clairement pour faire comme si, mais différent). Carry On en lui-même est donc tiré de l’univers de JK Rowling, mais tout en ayant un belle dose d’originalité. Simon Snow est l’orphelin Élu et sa meilleure amie Pénélope est douée à l’école; toutefois, Rainbow Rowell a su apporter beaucoup de diversité de façon à ce que je ne pense plus au fait que les premières 150 pages ont une base HP. L’intrigue part ensuite dans sa propre voie, les relations entre les personnages évoluent différemment et cela devient vraiment une histoire en elle-même. Et elle est addictive! J’avais toujours envie de me plonger dans le rythme de Rainbow Rowell et de retourner aux côtés de Simon, Baz et tous les autres (oui, c’est une narration alternée et j’ai adoré. Je crois que j’ai officiellement changé d’avis sur ce genre de narration, ça fait trop de livres dans le genre que j’apprécie lol).

Parlant des personnages, je suis littéralement tombée en amour avec eux. Quand je vous disais que Carry On était le parfait mélange entre contemporain et fantasy, c’est parce que Simon et Baz et Pénélope et Agatha sont tous aussi vrais et attachants les uns que les autres. Sans parler de la romance, juste assez slow-burn : j’ai fondu pour Simon et Baz qui sont respectivement mon Élu et mon vampire préférés. Cela faisait longtemps que j’avais autant aimé une romance (bon, pas tant non plus, j’ai lu ACOMAF il y a un mois) et cela confirme qu’elle ne sont que meilleures lorsque ce n’est pas le seul noeud de l’histoire. Vive le Humdrum qui est vraiment captivant malgré le fait qu’il aspire toute la magie sur son passage!

Cependant, je ne vous cacherai pas que je suis un peu déçue par la fin. Elle était à la fois positive et négative, et comme je suis une fan des happy-endings (c’est un problème et je consulte, ne vous inquiétez pas), je suis sortie de ma lecture un peu trop triste à mon goût. Au moins, je n’ai pas à subir la situation des lecteurs originaux de ce livre : je sais que l’auteure a finalement décidé de faire une suite qui est nommée Wayward Son (il n’a pas encore été traduit chez PKJ, mais selon mon expérience en VO avec Carry On, c’est accessible si vous avez un bon niveau d’anglais). Je vais donc pouvoir retourner auprès de Simon et Baz bientôt, et j’ai vraiment hâte! En espérant que cela soit à la hauteur du premier tome et que surtout, cette fin ne me pose plus problème. En même temps, ce n’est pas si pire non plus, considérant que cela reste un 5 étoiles à mon avis et que j’ai adoré ma lecture. Je recommande absolument et selon moi, c’est encore mieux que Fangirl!

Avez-vous aimé ce livre? Dire que je l’ai laissé dormir dans ma pile à lire pendant plus de 8 mois! Au moins, je l’avais acheté pour seulement 3$ héhé

Anne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *