Ariel à l’école des espions tome 3

Ariel à l'école des espions tome 3

Mon appréciation

9 Qualité de l'intrigue

7 Cohérence du schéma narratif

9 Clarté du texte

10 Respect du genre

9 Appréciation de la trame narrative

Prenez note que 10 est excellent et 0, médiocre.

C’est ici que je vais vous résumer le troisième tome de cette série jeunesse écrite par la québécoise Evelyne Gauthier. Voici l’histoire:

Ariel se rend à nouveau à Gatineau pour continuer son apprentissage d’espion après une année bien remplie. Elle a passé les examens de juin avec brio. La revoilà dans sa petite chambre, avec son amie Marilou. Alors que l’anné s’annonce encore plus difficile et chargée, Ariel est envoyée à nouveau en mission. Les Nord-Coréens sont encore dans le coup: ils ont volés un prototype de satellite américain et dangereux. Selon les recherches du SCRS, il est caché dans l’arrière boutique du magasin d’électronique, en plein centre-ville de Montréal. Elle fait donc la navette entre les deux, tentant de concilier études et mission. Alors que vendre des morceaux d’ordinateurs semble plus difficile encore que la mission, un élément perturbateur dérange Ariel. Même si elle est très gentille, Laurence vient toujours bousculer les membres de la mission. En plus, elle travaille dans le salon de coiffure d’à côté… Afin d’intégrer parfaitement son rôle tout en continuant d’être une élève modèle, Ariel doit faire beaucoup de choses… Arrivera-t-elle à trouver le satellite à temps afin de le remettre au SCRS?

Je trouve que l’histoire est meilleure dans ce tome. Non pas que le premier et deuxième tome ne son pas bons, mais je considère que l’intrigue est plus recherchée. Le début est un peu difficile à comprendre, car le saut entre la fin de l’année et son départ n’est pas décrit entre le deuxième et troisième tome. On reste quelques chapitres dans le néant avant de trouver son chemin. Je l’aime et malgré son histoire plus palpitante, j’aime de moins en moins Ariel. Elle a des pensées et des réactions un peu plus jeunes que seize ans.

Anne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *