An enchantment of ravens

Salut tout le monde! Aujourd’hui, je vous reviens pour vous parler du roman An enchantment of ravens par Margaret Rogerson. Il était très hypé sur tous les bookréseaux et je ne vous cacherai pas qu’avec la couverture, il ne m’en a pas plus fallu pour que je l’achète sans me poser de questions lorsque je l’ai vu en bouquinerie (on s’entend, 2$ pour un VO qui est aussi beau, on ne passe pas à côté).

Isobel est une peintre très talentueuse de la petite ville de Whimsy. En échange d’enchantements, elle fait le portrait des immortels qui viennent le lui demander. Un jour, alors que le prince Rook pose pour elle, elle peint sans le savoir la plus grande peine dans ses yeux. Lorsqu’il s’en rend compte, il l’emporte dans son pays pour la passer en procès. La mortelle et l’immortel s’embarquent ainsi dans une aventure plus dangereuse et inattendue que prévu… À quoi Isobel devra-t-elle faire face?

Ce livre a été ma déception la plus monumentale depuis un bon moment. Dès les premières pages, j’ai compris que c’était ce genre de livre lent, prévisible et peu original. J’ai eu beaucoup de difficulté à passer à travers cette lecture malgré le fait qu’elle ne fait que 300 pages. Bon, je l’admets, c’est en VO anglaise, donc c’est de base un peu plus long à lire qu’à l’habitude, mais quand même. Dans cette situation actuelle de confinement, cela ne devrait pas me prendre 8 jours pour lire un livre de cette épaisseur.

L’intrigue de ce roman ne m’a pas du tout plu. Selon moi, elle est clairement copiée d’Un palais d’épines et de roses par Sarah J. Maas. En gros, c’est l’histoire d’une mortelle qui offense les immortels sans le vouloir, et l’un d’entre eux vient l’emporter dans son monde pour la punir (histoire d’amour comprise). On a même droit à des royaumes des saisons (par exemple la cour de l’automne), exactement comme dans Un palais. Cerise sur le sundae, les « fair folks » ressemblent drôlement aux faes. Vous me direz : pourquoi n’as-tu pas aimé ce roman s’il ressemble autant à ACOTAR? Eh bien, la chose est que ce n’est pas ACOTAR. J’ai adoré ce dernier roman parce qu’il avait une ambiance propre à lui, différente, charmante, originale : je ne cherche pas à en avoir une copie, qui plus est beaucoup plus fade. On s’entend, ce n’est pas parce que An enchantment of ravens reprend la majorité des éléments d’ACOTAR que c’est bien fait pour autant. Personnellement, je n’ai trouvé aucun intérêt à l’intrigue ni à l’univers. D’autant plus que celui-ci est très peu expliqué et mis en contexte. Dois-je me baser sur celui d’ACOTAR pour bien comprendre? On dirait. Et ça fait pitié.

Après cette lecture désastreuse, je suis allée voir quelques avis sur les internets. Ceux qui avaient adoré avaient mentionné avoir trouvé ce livre surprenant à la fin. J’imagine que ces lecteurs ne lisent pas souvent de young adult, car à mon avis, le dénouement est très prévisible dans le genre. Au final, j’ai trouvé qu’il ne s’est pas passé grand chose durant ce livre. Ah et, la romance ne m’a pas fait un pli. Aucun rapport avec ACOTAR, si vous voulez mon avis! D’autres lecteurs disaient aussi trouver le style d’écriture magnifique, et je dois avouer que c’est plutôt vrai. Sauf que le nombre de descriptions est excessif et ralentit le rythme à l’infini. À un certain point, j’ai compris quel sentiment Isobel a lorsqu’elle peint. Si j’étais vous et que j’avais des goûts littéraires semblables aux miens, je me tiendrais loin de ce roman malgré sa beauté. C’est nul, car un autre roman de cette auteure me faisait vraiment envie (A sorcery of thorns). Bon, je l’avoue, c’est également un peu pour la couverture. Je ne sais pas encore si je vais donner une deuxième chance à Margaret Rogerson, car la lecture de An enchantment of ravens a été la plus difficile de 2020 jusqu’à date. Il est très rare que je considère abandonner une lecture et c’est arrivé à plusieurs reprises dans ce cas. Bref, je crois que la note d’une étoile est méritée.

Que pensez-vous de ce livre? L’avez-vous apprécié?

Anne

1 Commentaire

  • avatar Lucie P. Gosselin dit :

    2.00$, c’était déjà trop cher pour une telle déception…Mais, une fois, n’est pas coutume….Je vois ton hésitation à relire des livres de cette auteure…Tu es rendue spécialiste en lecture donc, à même d’apprécier ou non, un livre… je te ferais confiance pour une appréciation éventuelle….

    Je suis désolée pour toi. Mais tu peux tellement te reprendre….Toi qui lit tant…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *