15 jours sans réseau

Mon appréciation

7 Qualité de l'intrigue

10 Cohérence du schéma narratif

7 Clarté du texte

10 Respect du genre

7 Appréciation de la trame narrative

Prenez note que 10 est excellent et 0, médiocre.

Bonjour tout le monde! Je vous reviens aujourd’hui avec ce petit roman rafraîchissant écrit par Sophie Rigal-Goulard. Sans plus tarder, voici ce que raconte ce livre :

Émilie a 12 ans et vient à peine de se faire un compte Facebook. Ainsi, elle peut rester en contact avec ses amies 24 heures sur 24 et étaler sa vie sur son mur. Mais cela coïncide avec l’annonce que ses parents lui font à ses deux frères et elle; tous les cinq, ils partiront en vacances en Creuse pour y faire une détox de numérique de 15 jours! Aussitôt dit, aussitôt fait : la famille ultra connectée composée de parents qui passent leur temps à regarder leurs courriels, d’un adolescent accro à The Way to war, d’une jeune fille nouvellement sur FB et d’un petit Lucien très très très tannant se débranche dans un coin de pays seulement occupé par les hôtes de la maison de détox, Alfred et sa femme qui ressemble à une fée. En plus, il faut supporter une autre fille inconnue qui revient en Creuse pour la deuxième fois « Car ça lui fait le plus grand bien ». Ambroise, le grand frère d’Émilie, tentera tant bien que mal de trouver du réseau tandis qu’Émilie réapprendra à utiliser un stylo. Qu’est-ce que ce séjour aura appris à la famille? Est-ce qu’Ambroise décidera enfin d’essayer la détox pour de vrai? Quel impact ces vacances auront-elles sur la famille? Arriveront-ils à se déconnecter?

J’ai trouvé que ce roman était très léger et à su faire durer l’été un peu plus longtemps. Même s’il est un peu prévisible et que ce n’est pas le plus original des romans, cette histoire arrive à nous faire remettre en question nos propres habitudes. De plus, je trouve qu’il y a quelques touches d’humour très appréciées. Par contre, la fin est un peu courte par rapport au reste du livre. Aussi, qu’il y aille toujours des mots abrégés, car c’est de la culture de l’Internet m’a dérangée au fil du livre. Mais bon… En général, j’ai trouvé que c’était un bon livre.

Anne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *