14-14

Mon appréciation

9 Qualité de l'intrigue

7 Cohérence du schéma narratif

10 Clarté du texte

10 Respect du genre

9 Appréciation de la trame narrative

Prenez note que 10 est excellent et 0, médiocre.

14-14… en voilà un, un livre intéressant sur l’une des deux guerres qui ont changé le monde. En plus, ce n’est pas un livre informatif, mais plutôt un roman. Puisque c’est ainsi, je vous raconte l’histoire.

Hadrien et Adrien vivent respectivement à Corbeny et à Laon. Tous les deux vivent en Europe. Adrien, l’ami de Marion, devait aller la rejoindre sous leur cyprès, leur arbre où ils se rejoignent depuis qu’ils savent marcher. Malheureusement, Marion ne peut pas venir et Adrien rentre chez lui, fâché. Pour éviter les tâches que sa mère voulait lui donner, Adrien lui dit qu’il allait écrire des cartes de vœux pour le jour de l’An dans sa chambre. Sa mère lui dit de ne pas oublier son cousin, Hadrien, qu’il n’a vu que deux fois dans sa vie. Se souvenant que son cousin était un peu vantard, il se flatte quand il écrit la lettre. Il va pour poster sa lettre, mais il s’aperçoit qu’une toute nouvelle boite aux lettres a poussé sur son terrain. Hadrien, son cousin, la reçoit. Il trouve qu’il parle d’une manière bien différente. Les deux cousins arriveront à se connaitre et à devenir amis. Mais ils comprennent la chose étrange qui les sépare. Hadrien vit en 1914, à la veille de la Première Guerre mondiale, et Adrien, en 2014, à l’ère de la technologie. Les gens autour d’Adrien trouvent qu’il se comporte bizarrement, depuis que son « cousin » et lui correspondent. Ses notes à l’école chutent et il se fait intimider. Hadrien essaie d’obtenir son certificat pour aller au petit lycée à Laon l’an prochain, mais même s’il se force beaucoup à l’école et obtient de bons résultats, son père ne veut pas payer aussi cher pour ça. Il a besoin d’Hadrien pour s’occuper de la ferme. Un jour, Adrien parlera de la guerre imminente à son ami de 1914. Cela préoccupera beaucoup Hadrien, qui veut fuir, car Corbeny est près du Chemin des Dames, où de nombreux combats sanglants ont eu lieu. De plus, Corbeny deviendra une ville fantôme après la guerre. Hadrien aura une course contre la montre pour convaincre sa famille de déménager à Paris, où il sera en sécurité.

Alors voici donc l’histoire de ce magnifique livre. Mon impression est très bonne! Sur la couverture et dans le résumé, sur le livre, on gâche le punch, mais ce n’est pas grave. Bref, pas grand-chose, mais sinon, c’est très bien. De plus, à cause du partage de narration, c’est un peu moins cohérent. N’oubliez pas, je sais que je vous le dis (écrit?) à chaque fois, mais j’aime vous le rappeler : les commentaires, j’aime toujours les recevoir et vos courriels sont super! Continuez, je vous aime tous! 🙂

Anne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *